lundi 4 janvier 2016

INFOS, ACTUALITES, ASTUCES...

♦ Dans 2 mois le salon RDVF des Hébergeurs et TO & distributeurs


DSCH Consulting présent chaque année vous représente les hébergeurs pour trouver de nouveaux marchés, ou, si vous êtes un T.O. étranger en recherche de destinations. Fort d'un carnet d'adresses construit sur 20 ans, DSCH vous propose divers partenariats.


♦ ACCOR, une nouvelle OTA pour vous hôteliers indépendants?

Si vous avez le temps de gérer les stocks et/ou votre Channel Manager, il est évident que la multiplication des OTA est un plus en termes de distribution, à condition de rester MAÎTRE DE LA SITUATION... et de poursuivre vos efforts pour vendre en direct et fidéliser bien sûr...

♦ Il va bientôt falloir apprendre de nouvelles règles de référencement... #SEFB ?

A lire : 






jeudi 21 mai 2015

Troisième et dernier webinaire pour la CCI CÔTE D'AZUR. Thème : la géo-localisation pour dynamiser votre commerce et votre e-réputation.

http://CCI-DSCH-webinar-geoloc.mp4

mardi 3 mars 2015

comparatif des retraiteurs de déchets alimentaires


ARTICLE COMPARATIF TRE INTERESSANT DE M. U JAIFLIN  EXPERT INDEPENDANT DU MAGAZINE 
" L'HOTELLERIE RESTAURATION" :
www.jgdjconseil.fr


mardi 3 février 2015

déchets alimentaires : taxe à partir de 10t/an

Restaurants : à partir de 400 couverts par jour et 200 couverts dans 11 mois, vous serez taxés ( Ehpad et autres Ets cliniques, le seuil est 200c et 100c ) . S'équiper est écolo et bio, et maintenant économique. ( info article datapresspremium.com )



jeudi 10 juillet 2014

FAIRBOOKING, ça marche !

Les hôteliers deviennent autonome sur le web booking en réaction à l'omniprésence des OTAs
DSCH Consulting fait donc exception pour faire la promotion de cette centrale de réservation prometteuse 
et économique pour l'hôtelier ou gestionnaire de résidence et d'hébergements
 
Communiqué de presse Nantes, mardi 10 juin 2014

FairBooking, après un an d’existence la communauté franchit une nouvelle étape.

Lancé en mai 2013 par 18 hôteliers nantais, FairBooking rassemble aujourd’hui près de 1 900
établissements et convainc 15 000 consommateurs adhérents de réserver leur hôtel en direct, sans
passer par une centrale de réservation en ligne. Cette progression illustre l’efficacité de la
mobilisation de consommateurs, aujourd’hui mieux informés, et qui prennent ainsi conscience des
impacts de leurs choix sur l’économie des territoires visités.
L’idée de départ est simple et s’inscrit dans la tendance actuelle de faire le choix d’une consommation
responsable, en supprimant les intermédiaires trop gourmands pour préserver l’économie locale.
FairBooking est avant tout une communauté qui réunit hôteliers et clients. Le programme partenariat
entre hôteliers et clients vise à privilégier la réservation en direct auprès des hôtels, sans
l’intermédiaire d’une centrale. De ce fait, l’hôtelier protège sa rentabilité et remercie le client en
lui offrant au choix une réduction de 5 % à 10 % sur le prix de la vente, un petit-déjeuner, un
surclassement.
Les autres avantages à réserver en direct sont nombreux : plus de disponibilités, plus de choix de
catégories de chambres, la possibilité d’adapter la prestation en fonction de ses attentes et de ses
exigences particulières, telle que le choix d’une chambre sur cours ou sur rue. En bref, l’échange entre
deux personnes permet d’organiser un séjour sur mesure.
 
Nouveau site Internet adapté au nombre croissant d’hôteliers FairBooking A compter de la 2ème 
quinzaine de juin pour les établissements et 2ème quinzaine de juillet 2014 pour le
grand public, FairBooking proposera un nouveau site Internet, adapté au nombre de ses adhérents, et
véritable outil de recherche et de sélection d’établissements avec une mise en relation directe avec 
les hébergeurs. L’internaute dispose d’un outil de recherche multi critères – destination, catégorie,
type d’établissement, note, équipement, distance, chaîne, label – complété par l’indication de 
l’avantage FairBooking proposé au moment de la réservation. Contrairement aux grandes centrales
de réservation en ligne, le classement des hébergeursne se fera pas en fonction d’un taux de commission
mais bien selon des critères définis par les internautes eux-même. Les coordonnées de l’hôtel sont
clairement visibles pour que le client contacte directement l’établissement ou clique sur le lien vers
lesystème officiel de réservation de l’établissement.
Le nouveau site Internet FairBooking se veut une véritable alternative aux centrales de réservation. Il  ne 
s’agit pas d’un site marchand, aucune des coordonnées laissées sur le site par les internautes n’est
transmise à quelque autre structure. La finalité est bien de soutenir l’économie touristique locale et
de participer au développement de la visibilité sur Internet des établissements lors des recherches des Internautes.
 
FairBooking a confié la création de son nouveau site Internet à MM Création, spécialiste du web
hôtelier depuis 15 ans. L’agence a mis en place une palette de services basés sur des technologies et
une démarche marketing jusqu’alors réservées aux grands portails hôteliers (intégration en web
services des systèmes de réservation en ligne, boutique de vente en ligne, édition autonome de
newsletter, etc.). L’intention première de MM Création est de proposer un accompagnement web aux
hôteliers pour les aider à devenir autonome et ainsi prendre en main leur stratégie sur Internet. 
 
Transparence financière: La création de ce site est devenue possible grâce aux cotisations des hôteliers qui s’élèvent à 150 €
paran, complétées par la somme de 1 € par chambre que compte l’établissement. Le client adhérent n’a
lui aucun frais d’inscription. Outre la création d’un nouveau site Internet performant et adapté,
l’association, qui emploie déjà une personne, va pouvoir se structurer et augmenter ses effectifs pour
l’animation du réseau et le traitement de toutes les tâches administratives nécessaires à la vie de la
communauté. 
Fairbooking est une marque portée par l’association loi 1901 à but non lucratif  "Réservation en Direct".
Recruter de nouveaux membres de la communauté FairBooking a la volonté de rassembler l’offre la plus large possible 
en France comme à l’étranger. La communauté est ouverte à d’autres formes d’hébergement marchand officiel 
comme les résidences d’appartements, les chambres d’hôtes et les campings. Aujourd’hui, le parc hôtelier français propose
17 740 établissements, et plus de 10 % d’entre eux sont adhérents FairBooking. De ce fait, le portail
de recherche de lieux d’hébergements touristiques FairBooking se place comme l’équivalent du
deuxième regroupement hôtelier français, entre Logis et Accor.
La progression doit se poursuivre et dans ce but, la communauté souhaite être plus active sur les
réseaux sociaux pour que clients et hôteliers se fassent les ambassadeurs de FairBooking et participent
activement au recrutement de nouveaux membres. Dans cet esprit, deux concours seront proposés
sur Facebook et Instagram, entre le 1er juillet et le 31 août 2014. Les gagnants seront récompensés par
des nuits en hôtel 4 et 5 étoiles.
Les adhérents hôteliers ont également à leur disposition des outils de communication (flyers,
chevalets, cartes de visite) pour les aider à présenter FairBooking auprès de leurs clients et les
convaincre de rejoindre le mouvement. Chaque hôtelier est un ambassadeur qui peut saisir les
multiples occasions d‘échanger avec ses clients sur le sujet et participer ainsi à la notoriété de
FairBooking. Comme quand il s’agit de réserver une chambre, la communication numérique ne
remplace pas le contact humain, mais le complète.
 
Soutien et inscription
 
 
 
photo copyright fairbooking

lundi 2 juin 2014

S.O.S. des hôteliers indépendants

Les MAYDAY MAYDAYs des hôteliers, ou plutôt les "m'aider m'aider" (puisque cela vient du français) se multiplient, on le sait mais peu de choses bougent hors la prise de conscience.


La liste est longue des obstacles  : "Charges, normalisation, difficultés d'obtenir des prêts, récession économique, difficulté de recruter, difficulté surtout de commercialiser avec des charges de commissions OTAs qui ont flambé en 10 ans, manque de temps et de formation pour assurer sa propre web distribution, concurrence des loueurs de chambres et autres coach-surfers.., impossibilité de trouver un repreneur, etc." La disparition des hôtels indépendants a bien commencé, les touristes diront tant mieux en raison de la vétusté de bon nombre d'établissements, les concurrents affiliés aux chaînes récupèrent une partie du flux, enfin parfois. L'état semble s' alarmer de l'emploi qui en pâtit, mais semble seulement car une fois de plus le ministère de tourisme est hors jeu, de belles déclarations mais plutôt creuses et surtout méconnaissant cette industrie.

Comme dans la grande majorité des entreprises en difficultés, le re - développement du chiffre d'affaires pourrait être la bouée de secours, mais les CCI ou syndicats n'organisent pas ou peu le conseil et l'accompagnement, les hôteliers essaient de se débrouiller seuls, les agences de web marketing dans leur immense majorité facturent au forfait des sommes souvent inatteignables par les entreprises hôtelières, et souvent ne sont pas spécialistes de cette activité.

Parfois juste 10% d'occupation en plus traités en direct par l'hôtelier pourraient le sauver.

Prenons l'exemple d'un petit hôtel , en bon état, de 20 chambres  :
  • occupées sur 200 nuitées  ( T.O. de 55%) à 60€ = 240000€
  • augmentation de 10% = 24000€
  • 20% de commission OTA x 24000€ = 4800€ = 48h équivalents de travail pour un consultant spécialisé en marketing hôtelier permettant de retravailler le référencement du site, sa performance et sa fluidité, améliorer la notoriété des réseaux sociaux et comparateurs ( zoover, tripadvisor, trivago, etc... ) former l'hôtelier  au marketing online, channel management, yield management,  et autres conseils ( il faut savoir qu'un consultant travaille une heure sur deux non rémunérée pour une heure facturée ( recherche d'infos, marketing, séminaires, prise de contacts, salons, etc... )
  • un challenge peut aussi se négocier de rémunérer le consultant au résultat (plus risqué pour lui mais plus rémunérateur s'il réussit ! )
  • l'investissement de la 1ère année peut se réduire de moitié les années suivantes pour retrouver l'équilibre ou bien le repreneur qui s'intéresse à un établissement profitable ou presque.
L'idéal serait bien sûr que les CCI mutualisent les formations ou participent à la dépense... on peut rêver n'est ce pas la nuit dans sa chambre d'hôtel uniformisée de grande chaîne?

jeudi 27 mars 2014

Quand la Chine voyagera... enquête du SKEMA

La belle vague chinoise arrive ou sera là dans moins de 5 ans sur nos côtes et dans nos villes azuréennes, quelle sont les attentes et contraintes de ce marché prometteur naissant?
DSCH a eu l'opportunité de participer à un forum d'échanges et surtout d'informations préparé et organisé par un groupe d'étudiants multi nationaux à majorité chinoise du SKEMA.

http://www.skema-Master hotellerie

M. Hollande objective 5 000 000 de chinois, et moi et moi et moi,  en visite en France d'ici 2020.

Il semble donc intéressant de recenser ici quelques unes des informations recueillies par ces étudiants et sélectionnées pour teaser les futurs hôteliers en quête de ce marché à venir.
  • Les chinois sont très différents d'une province à l'autre ( 44 provinces et des langages différents même si le mandarin reste la langue commune ), aussi différents qu'un marseillais et un strasbourgeois ou un corse et un parisien. La langue est un obstacle mais pas un problème incontournable, l'anglais se répand notamment chez les jeunes et la traduction anticipée des documents permet de résoudre beaucoup de situations. Les chinois voyagent surtout en groupe même si les petits groupes (8-10) ou voyages individuels commencent à se développer avec l'accélération du délai d'obtention des visas. 
  • Nice, qui fait sa promotion sur ce marché depuis 10 ans est la ville la plus visitée par les chinois sur la côte d'Azur, et notamment  ne déstabilise pas les agences chinoises par les congrès cannois à répétition. Pour autant cette nationalité ne représente pour le moment que 1% des réservations des hôtels azuréens recevant des groupes. Mais l'avenir se prépare...
  • Le site de réservation le plus utilisé est CTRIP http://fr.ctrip.com

  •   Quelques conseils utiles : 
    • Important : peu de chinois ont une carte visa ou mastercard ou AE ( longues à obtenir), c'est donc un atout important d'accepter la carte à débit immédiat ( sans code pin) "Union Pay Card" chinoise ( proposée par le Crédit Agricole et la Caisse d'Epargne,  voire  probablement d'autres banques ) 
    • le thé ! il faut absolument un nécessaire à thé dans la chambre
    • les menus : détailler le contenu du plat pour rassurer le client, ajouter une photo du plat, et idéalement inclure une traduction ou flash code d'information en mandarin
    • les plats : les chinois essaieront des plats français mais aimeront surtout retrouver leurs plats traditionnels et a minima le bol de riz bouilli.
    • les vins : symbole de raffinement pour les chinois, il faut aussi être pédagogue et expliquer les caractéristiques des crus proposés et éventuellement  l'accord mets / plats. On peut noter que Bordeaux est la 2ème ville de France la plus visitée, ça laisse de l'espoir pour les vins des châteaux varois...
    • le best du must : avoir un serveur, réceptionniste ou concierge parlant le chinois .
    • A savoir : 
      • le repas est un moment partagé ou chacun mange du même plat et non chacun son choix
      • à savoir : le pourboire n'est pas d'usage, sauf éventuellement pour le port de bagages ou des services moins courants
      •  CCTV est LA chaîne télé qu'il faut vraiment avoir sur les TV de l'hôtel
      • culturel et pas anecdotique : les chiffres 4 et 8 portent malheur, éviter donc notamment ces étages et ces chiffres dans les n° de chambre ( c'est de voir le chiffre qui effraie ( signe de mort), et non le nombre, ainsi peu importe d'être à quatre à table par exemple)
Le mandarin peut paraître d'un apprentissage difficile, pour autant la grammaire simplissime rend cela surmontable. Voir votre 1ère leçon : http://www.apprendre-langues.com/chinois.php

bonne chance !  博讷机会